La tristesse du magnolia. Pour Libertaire Rutigliano

Texte écrit par Marie-Hélène Prouteau en hommage à Libertaire Rutigliano, jeune résistant interné à Compiègne et mort à Dachau, qui fut élève au lycée Clemenceau de Nantes où Marie-Hélène enseignait comme professeur en classes prépas.

Marie-Hélène Prouteau vit près de Nantes. Professeur agrégée, elle a enseigné les lettres et la philosophie. Elle est auteure d’études chez Ellipses (sur Homère, Gogol, la poésie russe, Stendhal, Yourcenar…) de romans Les Blessures fossiles, Les Balcons de la Loire (La Part Commune), L’Enfant des vagues (Apogée). Elle écrit de la prose poétique et des textes en revues, Recours au poème, Terres de femmes, Encres de Loire, La Pierre et le sel. Son dernier livre, La Petite Plage (La Part commune) est une « autobiographie d’un lieu ».

La tristesse du magnolia
Photo Libertaire Rutigliano

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Actualités récentes :

Appel de Paris pur Julian Assange

Nous relayons l’appel de Paris dont nous sommes signataires depuis peu. Julian Assange est un journaliste australien en prison. En prison pour (...)

En savoir plus

Décès de Michel Pinçon

Michel Pinçon nous a quittés le 26 septembre. Bien sûr nous retiendrons le travail qu’il a effectué avec Monique toute sa vie, travail qui a nourri et (...)

En savoir plus

Lettre ouverte de Madeleine Riffaud au directeur de l’APHP

Toujours combattante, Madeleine Riffaud ! Ayant été hospitalisée pour un COVID long à LARIBOISIÈRE à Paris, elle a été laissée pendant 24 h sur un (...)

En savoir plus

Gilbert Gaillard, ancien résistant des Glières, est décédé le 18 juillet 2022

Gilbert Gaillard est décédé le 18 juillet 2022, dans sa 100e année. Ancien résistant des Glières, il participait régulièrement, en toute modestie et en (...)

En savoir plus