Vous êtes ici : Accueil

Les évènements du 16 février 2020

  • Si la rue n’est pas entendue, allons à l’assaut des cîmes pour être vus ! - 12 février

    A l’initiative d’un collectif de profs du 1er et second degré du Chablais, idée soutenue par Attac, CGT, FO, SNES, SNIUPP, les stylos rouges " Si la rue n’est pas entendue, allons à l’assaut des cimes pour être vus" ! Rassemblement d’hiver au plateau des Glières ! Ce dimanche 16 Février, à partir de 10h Rendez-vous au plateau des Glières – Parking de Thorens-Glières.
    CRHA n’estpas organisateur de cette action sur le plateau. Nous appuyons celle-ci, qui va contre la réforme anti-sociale des retraites et (...)

Un coup d’arrêt, un coup de maître !

Sacré Manu ! En fait, je t’écoute plus, tu es tellement prévisible.
Je t’écoute plus, ni toi, ni tes comparses, à quoi bon !
Une révolution inattendue se profile. Belle, ingénue et créatrice. Ça, ça m’intéresse !
Un élément perturbateur. Un élément déclencheur, a modifié le cours du temps.
Surprenant ! Personne ne l’avait vu venir. Ni toi, ni moi.
Un coup d’arrêt, un coup de maître !
On l’attendait tant ! Fatigués que nous sommes de lutter ! Toi pour imposer, rogner - et moi, pour défendre et protéger. Nous sommes d’accord, ça ne pouvait plus durer ainsi ! Une confrontation stérile semaine après semaine, se répétant depuis tant d’années, entre ton monde élitiste, violent et arrogant, et le mien revendiquant, espérant et désirant.

Après cet aléa, Manu ! Tu vas vouloir reprendre les choses en main pour imposer ton modèle de société alors que nous, on souhaite une société modèle.

Seulement vois tu, Manu ! Comme en 1945, ton camp est disqualifié pour reconstruire. L’urgence climatique s’invite aux côtés de l’urgence sociale. Je sens autour de moi, une propension à penser que continuer dans ta direction ne fera qu’aggraver la situation. Je le sens d’autant plus Manu, que ton langage martial va à l’encontre du désir des gens. Désir de paix, de justice, de solidarité, de respect, d’équité et sans doute de bonheur et de qualité.

Alors, si tu es d’accord, Manu. Enfin, même si tu l’es pas ! On va se rassembler, créer, innover, oser, échanger et proposer un nouveau monde. Une société qui fonctionnera avec d’autres règles du jeu, d’autres valeurs, d’autres fondements.

Je te rassure Manu, on ne va rien inventer. Avant nous, d’autres ont déjà réfléchi, testé et mis en place. On va juste réactualiser et élaborer autour, par exemple, de rapports et de droits plus respectueux et équitables entre femmes et hommes, d’une répartition des richesses plus juste, d’une protection sociale performante tout au long de la vie, d’un modèle d’éducation basé sur l’être et le savoir, d’un modèle économique respectueux de la planète, des humains et du vivant, de relations égalitaires entre les peuples, de l’autodétermination,.. Tu vas me dire que j’oublie la culture, la liberté, la justice, ...et la démocratie évidemment. Tu as raison, Manu, et sûrement beaucoup d’autres thèmes. Mais ce n’est pas exhaustif, j’invite chacun et chacune à s’organiser et à inventer ce qui sera notre vivre ensemble. Nos jours heureux à nous.

Gérard

Je suis en paix

Le rassemblement des Glières aura lieu les 29 /30 /31 mai 2020. Profitez de ce temps "suspendu"pour analyser, créer, inventer, innover toutes formes d’expression de solidarité et de luttes pour qu’enfin les Jours (soient) Heureux !!

" Sacré Manu ! Je t’ai écouté, avec ta voix martial, tes mots guerriers et combattants, ta litanie péroreuse "nous sommes en guerre ! "
Moi je suis en paix, je ne te suis pas sur le terrain où tu essaies de m’emmener ! Car vois-tu, toi ! tu as toujours été en guerre, contre l’agréable, contre la beauté, contre les pauvres, contre la solidarité, contre les jours heureux, contre l’autre, contre celui que tu ne connais pas, contre le bien vivre ensemble, l’entraide, le partage, le savoir être et le savoir faire qui donne sens à la vie, qui respecte, écoute, prends son temps.
Moi je ne suis pas en guerre, je dis juste qu’une autre vision et qu’une autre réalité du monde est possible, tu feins d’en prendre conscience en utilisant des mots que tu ne connais pas, dont tu ne maîtrises pas le sens, comme solidarité, entraide, engagement, disponibilité, service public, tous ensemble ....Tu feins d’en prendre conscience parce que ta machine se grippe et que tu veux reprendre le contrôle en nous annulant. Mais je ne marche pas, je ne suis pas dupe, tu seras emporté par ton monde qui s’écroule. Moi je suis en paix, fort de mes convictions pour créer et développer ce monde où femmes et hommes vivront dans le désir de connaitre l’autre et de le respecter, dans le désir de préserver et amender notre univers. Toi, tu es en guerre, moi je suis en paix, je suis non violent et je vais gagner !!

Gérard