Vous êtes ici : Accueil > CRHA ? > Hommages > Didier Magnin
Par : gr
Publié : 25 octobre

Didier Magnin

Didier Magnin, cofondateur et président de CRHA, est décédé le 24 octobre 2017.
Nos pensées vont à sa famille, et particulièrement à son épouse Lorette.

Retrouvez Didier ici lors de son discours d’introduction du rassemblement de 2010.

JPEG - 56.5 ko

Hommage de CRHA à Didier
Tous les membres de CRHA, les anciens comme les plus jeunes, sont dans la peine
Didier peu de temps après Walter Bassan ! Cette année encore la faucheuse a sévi, après Gilbert Saillet, Jean Vachoux, nous sommes grandement affectés par la perte de cet humaniste.
Nous perdons un militant étonnant, son engagement pour une société du bien vivre fût constant, de la défense des objecteurs de conscience il y a longtemps déjà, son engagement syndical à la CGT, son adhésion à ATTAC et plus près dans le temps, plus de 10 ans, à Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui… où il fût un président emblématique, reconnu dans toute la France, il rendit visible et audible le rassemblement des Glières, il remit avec l’association, au goût du jour le programme du Conseil National de la Résistance, Les Jours Heureux.
Il était proche de nos quatre parrains du départ ; John Berger, Henri Bouvier, Raymond Aubrac, Stéphane Hessel qui en 2009 lui rendit hommage par cette phrase… « je tiens à remercier Didier Magnin, ce type merveilleux qui a créé CRHA et qui a eu l’idée un peu folle de trouver un parrain en un vieux type qui n’en a plus pour très longtemps … »
Didier ce copain qui maniait si bien l’humour était un homme engagé, un indigné, un insurgé et d’une bienveillance reconnu.
Combien de fois il nous étonnât, par sa mémoire désarçonnante, il avait en tête les horaires des trains, la carte de la France, la disposition des sommets montagneux de notre région, le plan de Paris, plein de chansons, des poèmes, les goûts des vins etc… bien des personnes ici présentes ont des anecdotes savoureuses à ce propos.
Malheureusemen il y a quelques années la maladie l’a amoindri brutalement et considérablement c’était un crève-cœur de voir décliner Didier.
Quelle chance nous avons eu de croiser son chemin, il laisse une belle empreinte de son passage, et la direction est bonne !
CRHA tient à saluer Lorette son épouse, Magali sa fille, elles ont toutes les raisons d’être fières de ce bigleux aux yeux bleus, si clairvoyant.