Vous êtes ici : Accueil > Actualités Citoyennes > Actualités diverses > Arrestation d’un militant à Lons le Saulnier
Par : webmaster
Publié : 10 avril 2016

Arrestation d’un militant à Lons le Saulnier

Bonjour,

Comme vous le savez sûrement, un des occupants de la ZAD qui s’est déplacé pour parler de la lutte contre l’aéroport les 6 et 8 avril dans le Jura s’est fait arrêter à la suite de l’infotour de Lons.

Ci-dessous, vous trouverez un communiqué de presse rédigé par le Collectif jurassien d’opposant-e-s au Center Parc (CJOCP), qui sera envoyé dans les jours à venir à la presse locale et du côté de Notre-Dame-des-Landes.

Lors de sa rédaction, nous nous sommes dit qu’il nous paraissait important que les organisations qui se retrouvent dans ce communiqué puissent le cosigner (la liste des cosignataires sera par ordre alphabétique). Dans tous les cas, il nous semble important qu’un soutien public soit affirmé rapidement suite à cet épisode répressif, et à l’article du "Progrès" qui l’accompagne. Et ce d’autant plus à un moment où la répression bat son plein autour du mouvement social en cours face à la loi "Travail".

Si vous voulez le cosigner, merci de nous le signaler avant mercredi soir. Le communiqué sera envoyé jeudi. Le délai est court, mais il est important de réagir rapidement à la situation.

Bien à vous,
Le CJOCP

- Face à la répression du mouvement anti aéroport, solidarité !

Quatre occupant-e-s la ZAD ("zone à défendre") de Notre-Dame-des-Landes ont été invité-e-s par le Collectif Jura-NDDL et Attac 39 à venir présenter leur lutte et faire un point sur l’actualité de la résistance à l’aéroport et son monde.

À Saint-Claude le 6 avril et à Lons-le-Saunier le 8 avril, plus d’une centaine de personnes sont venues à leur rencontre, et ont pu ainsi échanger avec eux sur les réalités de la lutte et de ce qui se construit au quotidien sur le site occupé. Ces deux rencontres ont permis de mieux percevoir l’importance et la richesse de ce qui s’élabore là-bas, et de renforcer nos liens réciproques.

À l’issue de la rencontre de Lons, un des occupants a été arrêté par la police, soit-disant pour des faits remontant au 22 février 2014.
Ce jour-là, cette manifestation populaire nantaise de 40.000 personnes et 500 tracteurs avait été violemment réprimée par les forces de l’ordre.
Bilan : des dizaines de blessés dont trois personnes ayant perdu un œil suite à des tirs de Flashball. Dans les mois suivant cette manifestation, une vague d’arrestations et de condamnations expéditives s’est abattue sur les opposant-e-s.

La répression ainsi que la criminalisation des luttes (violences policières, sanctions pénales et prison) sont les seules réponses du gouvernement face au vaste refus de l’aménagement capitaliste de nos vies.

Nous tenons à réaffirmer notre soutien à la lutte en cours à Notre-Dame-des-Landes, et aujourd’hui particulièrement à notre camarade arrêté vendredi, ainsi qu’à ses proches.

Collectif jurassien d’opposant-e-s à Center Parcs, ...