Vous êtes ici : Accueil > Actualités Citoyennes > Actualités diverses > "Nicolas Sarkozy bat en retraite aux Glières"
Publié : 14 février 2012

"Nicolas Sarkozy bat en retraite aux Glières"

Osera-t-il répéter un coup électoral aux Glières ! 14/02/2012

Nicolas Sarkozy serait de retour sur le Plateau des Glières, haut lieu de la Résistance, pour lancer sa campagne électorale. Cette réédition du « coup » de 2007 ne trompe plus personne :

- Jamais un président de la République n’aura autant bafoué les valeurs du Conseil National de la Résistance.

- Jamais la collusion entre mondes financier et politique n’aura été aussi forte durant ce quinquennat alors même que les résistants voulaient "séparer les pouvoirs d’argent du pouvoir politique".

- Jamais depuis la deuxième guerre mondiale, la France n’aura été aussi mal classée pour le respect des libertés de la presse : écoutes, nomination des directeurs de chaînes, proximité des médias et du pouvoir ont été notre quotidien.

- Jamais les services publics mis en place par le CNR n’auront été autant attaqués notamment en supprimant un poste de fonctionnaire sur deux partant à la retraite. L’éducation, la santé, la justice, la culture, si chères aux résistants, en pâtissent.

- Jamais les écarts entre les plus riches et les plus pauvres n’auront été aussi importants, en cause la politique fiscale favorisant toujours les plus nantis.

- Jamais finance et spéculation n’auront eu autant de poids dans l’activité économique alors que le CNR avait décidé de nationaliser les banques pour que les citoyens soient maîtres des orientations des crédits.

Au bout de 5 ans, tous les symboles de la République Française auront été utilisés à des fins personnelles. Nicolas Sarkozy se sera servi de la Résistance mais n’aura pas servi la Résistance.
Nous avons encore en mémoire cette vidéo indigne d’un président riant et plaisantant dans le cimetière de Morette où sont enterrés les résistants des Glières.

Pour nous, il est temps de passer à autre chose et de reposer les bases de la république comme avaient su le faire les résistants au sortir de la guerre.
Pour construire cet avenir, l’association "Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui" donne rendez-vous samedi 26 mai pour un forum citoyen à Thorens-Glières et dimanche 27 mai au Plateau des Glières pour "Paroles de Résistance".

Le 14 février 2012 à Thorens-Glières, Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui

Contacts : Didier Magnin 04 50 22 46 21 ou Gilles Perret 06 80 22 70 98

Pour son premier déplacement de candidat, Nicolas Sarkozy bat en retraite aux Glières ! 16/02/2012

Sa montée sur le Plateau a bien été envisagée mais les stratèges de sa campagne ont préféré battre en retraite.

Il faut dire que cette annonce avait provoqué une levée de bouclier des grandes figures de la résistance tels Raymond Aubrac, Stéphane Hessel, Léon Landini, Walter Bassan, et de l’association Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui, organisatrice du rassemblement des Glières. S’y est ajouté le scepticisme d’une grande partie de la presse.

Car c’était la réédition de la manœuvre électorale de 2007 : ses conseillers ont estimé que le « nouveau » candidat aurait probablement plus à perdre qu’à gagner en allant sur ce haut lieu de la Résistance.

Il faut dire qu’après cinq années d’exercice du pouvoir, il est facile de montrer la totale opposition entre sa politique et celle du Conseil National de la Résistance : explosion des inégalités, destruction des services publics, domination de la finance, atteintes à la liberté de la presse et de la justice, désignation de bouc-émissaires, etc.

Depuis 2007, le climat a changé. Nous ne sommes plus au temps où il montait au Plateau des Glières suivi par une horde de journalistes qui restaient bien étanches aux critiques que nous émettions le jour même de sa venue, deux jours avant son élection. Hier et avant-hier, l’ensemble de la presse nationale nous a contacté pour connaitre notre ressenti (mais étrangement peu de presse régionale).

Comme un enfant gâté à ses hérauts, pendant ses années de pouvoir, Nicolas Sarkozy aura honoré le fait d’arme des résistants en effaçant la pensée révolutionnaire pour une société meilleure qu’ils portaient. Faute ! Les hommes et leurs idées sont indissociables.

Pour nous cette reculade est une victoire. Elle concrétise cinq années de travail pour remettre en avant le programme du Conseil National de la Résistance et ses valeurs toujours actuelles. Cinq rassemblements "Paroles de Résistances" dont l’un fut à l’origine du livre de Stéphane Hessel "Indignez-vous !", la publication du livre "Les jours heureux" vendu à 20 000 exemplaires, des conférences historiques et politiques ont démontré qu’un travail de réflexion et de fond peut avoir raison de coups médiatiques peu légitimes.

Cependant, nous ne sommes pas dupes quant à l’avenir. Quel que soit le prochain président de la République, les politiques publiques qu’on nous annonce manquent encore cruellement d’ambitions quant au "vivre ensemble" et évitent trop souvent de reprendre le travail initié par nos anciens avec le Conseil National de la Résistance : la situation économique, sociale et environnementale est trop grave pour se contenter de simples aménagements.

Pour pousser encore plus fort dans la direction d’une société plus libre, plus égalitaire et plus fraternelle, nous vous donnons rendez-vous les 26 mai à Thorens Glières pour le forum des Résistances et le 27 mai sur le Plateau des Glières pour les "Paroles de Résistances".

Le 16 février 2012 à Thorens-Glières, Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui

Contacts : Didier Magnin 04 50 22 46 21 ou Gilles Perret 06 80 22 70 98

Manifestation à l’appel de la CGT prévue le 16/02/2012 à 16H45 à Annecy au rond point de l’avenue de Genève et du boulevard du Fier.